Castlevania Symphony of the Night | Retrogaming by Pixel-maniac.com
Castlevania Symphony of the Night
Genre Action/ Plateforme
Support Playstation
Année 1997

Castlevania Symphony of the Night
gal_20.png
castlevania_4.png
gal_14.png
gal_21.png
gal_10.png
gal_2.png
castlevania_3.png
gal_11.png
gal_7.png
poster.jpg
gal_1.png
gal_4.png
gal_24.png
gal_6.png
img_2.png
img_3.png
gal_3.png
gal_13.png
gal_5.png
gal_23.png
gal_12.png
castlevania_2.png
gal_15.png
castlevania_1.png
img_1.png
rondopce.png
gal_8.png
gal_9.png
gal_22.png
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa

Castlevania Symphony of the Night

Combattez la Mort et Dracula sur Playstation dans un Castlevania flirtant avec le RPG et considéré comme l'épisode le plus abouti de la série.


Castlevania Symphony of the Night
Au tout début du jeu, reprenez le combat avec Richter, le héros de l'opus précédent pour un duel épique face à Dracula en personne. Spoiler: vous le démontez
Au tout début du jeu, reprenez le combat avec Richter, le héros de l'opus précédent pour un duel épique face à Dracula en personne. Spoiler: vous le démontez

Entre le vampire et le jeu vidéo, c'est une longue histoire d'amour. On ne compte plus le nombre de jeux adaptés des histoires de monstres sanguinaires en tout genre. Déjà, dès le début des années 80, les aventures textuelles sont légions. Mais c'est en 1986 que Konami donne ses lettres de noblesse aux jeux tirés des aventures du plus célèbre des buveurs de sang: Dracula.

On ne peut pas parler de Castlevania: Symphony of the night, sans évoquer les jeux qui l'ont précédé. La série canonique débute en 1986 donc, sous le nom de Castlevania, mot valise alliant Castle et Transilvania pour désigner le château de Dracula. Car oui, le méchant à abattre s'appelle Dracula et c'est un vampire. C'est sur le Famicom Computer Disk System que le jeu trouve son support d'origine. Rapidement porté sur cartouche pour la Famicom puis sur NES en 1987 aux US et 1988 en Europe, le jeu de Konami connait un succès immédiat. Et c'est loin d'être évident de se démarquer cette année là, 1986 au Japon, tant les jeux sont légions (Super Mario, Zelda, Metroid rien que sur Famicom vous imaginez!).

Rapidement il est doté d'une suite en 1987, nommée Dracula 2: Simon's Quest, dans laquelle Simon Belmont ressuscite Dracula pour mieux le tuer à nouveau. Puis en 1988, la NES s'offre son dernier opus, Dracula's Curse, sous forme de prequel.

Inutile de vous dire que ces jeux sont difficiles et même avec les mots de passe et sauvegarde arrivés tardivement, vous allez en chier.

De gauche à Droite, Castlevania et Castlevania 2: Simon's Quest. Etrangement, les couleurs du 2eme opus paraissent plus ternes. Côté gameplay le joueur commence avec le traditionnel fouet. Castlevania 3: Dracula's Curse (en bas) est connu aussi pour son improbable twist de fin...

Le tournant, pour certains, arrive en 1991 avec Super Castlevania IV Super Castlevania IV, dont vous pouvez retrouver l'excellent article de Remo sur le site. Véritable démo technique de la Super NES, il offre un festival d'effet visuels parfois dispensables (les rotations d'arrière plan, le mode 7 mis en avant) mais qui scotchent toute un génération de joueurs au tout début de la vie de la console 16-bits de Nintendo.

On ne parle pas des innombrables versions, remake sur consoles portables ou micro. Mais l'épisode le plus important avant celui qui nous intéresse est certainement celui que l'on connait sous le nom de Rondo of Blood paru en 1993 sur Pc-Engine, puisque Symphony of the night (1997) en est la suite directe.

A gauche, Super Castlevania IV propose de somptueux graphismes mais améliore également le gameplay. En témoigne la possibilité de tirer dans toutes les directions, une mécanique qui bizarrement sera abandonnée dans les prochains volets. A droite, Rondo Of Blood: difficile de ne pas voir une filiation entre le jeu de la Pc-Engine et Symphony of the Night...


Castlevania: Alucard héros charismatique et bourré de talents

Castlevania Symphony of the Night
De nombreux boss jalonnent l'aventure. N'hésitez pas à user de vos pouvoirs spéciaux pour en venir à bout.
De nombreux boss jalonnent l'aventure. N'hésitez pas à user de vos pouvoirs spéciaux pour en venir à bout.

C'est justement dans la peau de Richter, le héros du l'opus précédent, que vous commencez l'aventure. Rapidement vous affrontez et tuez Dracula dans un déluge d'effets spéciaux puis un long générique vous explique que, 4 années après, Richter a disparu, Dracula a été ressuscité par un sombre nécromancien nommé Shaft et vous incarnez maintenant Alucard (Dracula à l'envers) le fils de Dracula. C'est beaucoup à encaisser pour un simple mortel, j'en conviens.

Alucard est donc le nouveau héros de notre aventure. Plus sophistiqué, beau gosse ténébreux aux cheveux blancs (Japon!!!) et d'une suffisance aristocratique, il dispose de tout un panel de pouvoirs qu'il acquiert au fil de l'histoire. Il gagne aussi des niveaux en tuant des monstres.

Tout d'abord les RELICS sont des pouvoirs passifs obtenus au fur et à mesure de la progression. Ils peuvent s'activer au besoin et sont indispensables pour avancer. Remarquez comme le côté RPG du jeu s'est développé depuis le second volet sur NES, premier à effleurer le genre.

Enfin la MAGIE! Notez qu'en combinant des touches façon jeu de combat, il est possible de lancer des magies! Pratique puisqu'il n'est plus nécessaire d'aller dans l'inventaire pour en changer.

Côté armes, Alucard peut porter 2 armes, une dans chaque main. On peut combiner arme offensive et défensive. Il est possible d'équiper différentes armes que vous lootez au fil de l'aventure dans des salles secrètes ou sur des mob. Donc exit le traditionnel fouet à upgrader. Cependant, vous pouvez toujours compter sur les armes spéciales comme des couteaux, des haches à lancer ou une montre pour arrêter le temps.


Une technique datée pour une 32 bit mais qui reste diablement efficace pour le genre

Castlevania Symphony of the Night
Maria, une alliée de choix qui va vous apporter une aide précieuse tout au long de l'aventure
Maria, une alliée de choix qui va vous apporter une aide précieuse tout au long de l'aventure

Alucard peut également se transformer en loup ou en chauve-souris avec les pouvoirs qui vont bien. Certainement la plus grosse nouveauté en terme de gameplay.

Le château à visiter est immense. A l'instar d'un Metroid (avec lequel il partage la paternité du genre MetroidVania) il vous faudra récupérer items et pouvoirs pour ouvrir un passage secret, une porte ou effectuer un saut plus puissant. Ainsi le château se présente comme un immense niveau unique avec des passages à débloquer au fil de votre progression et de nombreux aller-retour à faire.

Côté technique, le jeu est en 2D classique, ce qui peut paraitre un peu décevant pour la Playstation et les joueurs avides de 3D. Mais en contrepartie les effets visuels et les décors sont extraordinaires, ce qui en fait certainement le plus beau des Castlevania du moment. D'ailleurs il suffit de voir plus tard les malheureuses tentatives en 3D pour se convaincre que la 2D ou même la 2,5D sont bien plus appropriées pour un bon Castletroid!

Grâce au CD-ROM et sa quantité de mémoire faramineuse pour l'époque, les développeurs ont pu intégrer une foule de musiques somptueuses qui collent impeccablement à l'ambiance crépusculaire.

Symphony of the Night, une œuvre majeure mais unique de la saga

La Saturn aura droit à une version malheureusement bâclée, Akumajou Dracula X Akumajou Dracula X, au grand dam des possesseurs de la console de SEGA. De nombreuses rééditions seront proposées sur les futures machines, toujours issues de la version Playstation, celle de la Saturn restant unique en son genre.

Pourtant bourré de qualité, SothN demeure une œuvre unique de la série des Castlevania. Il faudra se contenter d'un épisode sorti sur GBA, toujours en 1997. Suite spirituelle de SothN, Harmony of Dissonance Harmony of Dissonance partage nombre de codes avec son ainé sans le trahir pour autant, comme son système de leveling, le sound desing, le visuel ultra léché ou même son rythme soutenu.

Castlevania Symphony of the Night

Les jeux Castlevania sont connus pour leur design très caractéristique, dont les fondamentaux sont présents dès le début de la série, même s'ils ont également su évoluer au fil des épisodes, et particulièrement dans Symphony of the Night.

Cet opus choisit à raison de rester sur ses acquis: une 2D magnifique, une ambiance sonore unique et une progression plus accessible que les titres précédents.

Cependant le terminer vous prendra un certain temps. En effet un twist incroyable vous obligera à reparcourir le château à un moment, mais je vous laisse le découvrir par vous même, vous allez en être tout "retourné".

Enfin, la suite très attendue sur N64 aura beaucoup de mal à fédérer les joueurs, avec une camera horrible et un épais brouillard cache misère.

Il faudra attendre 2010 pour retrouver Alucard dans le spectaculaire Lords of Shadow Lords of Shadow sur PS3 et pour ma part me réconcilier avec la saga. Avec sa 3D et sa caméra fixe, le game design évolue en respectant le genre tout en se rapprochant d'un certain God of War, une pure merveille.

Suggestion

Resident Evil
Note 90/100

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

Castlevania Symphony of the NightCastlevania Symphony of the Night
Castlevania Symphony of the NightCastlevania Symphony of the Night

Portages, Versions et Adaptations

aucun portage chargé

Screenshots

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
nono
Auteur - nono -

Maître Jedi des requêtes SQL. Les jeux qui m'ont marqué:

  • Castlevania IV
  • Tomb Raider
  • FFVII
  • Diablo
  • Derrick : meurtre dans un parterre de fleurs

Publié le 28/06/2022 | Catégorie Test | Version Playstation

Dernière modif le 2022-08-02 18:43:27(Dernière modif il y a plus d'un mois par Pixel-Maniac)
Vu 226 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 6 (-4)
- 30 derniers jours: 37
- 3 derniers mois: 166
- 1 an: 226
- année précédente :

-- Dans la catégorie: Test --

DONKEY KONG Junior
DONKEY KONG Junior
Monkey Magic (Arcade Nintendo)
Monkey Magic (Arcade Nintendo)
CHUCK ROCK (Amiga)
CHUCK ROCK (Amiga)
Maniac Mansion
Maniac Mansion
ALIEN vs PREDATOR (CAPCOM)
ALIEN vs PREDATOR (CAPCOM)
James Pond
James Pond
Batman Returns
Batman Returns
Super Mario Allstars
Super Mario Allstars
Outlaws
Outlaws
NIGHTS Into Dreams
NIGHTS Into Dreams
ActRaiser
ActRaiser
F ZERO X
F ZERO X
Super Mario Bros 2
Super Mario Bros 2
Alone in the Dark
Alone in the Dark
Speed Ball 2 Brutal Deluxe
Speed Ball 2 Brutal Deluxe
Xenon
Xenon
Gunstar Heroes
Gunstar Heroes
Banjo Kazooie
Banjo Kazooie
CADASH Action-RPG Arcade
CADASH Action-RPG Arcade
Super Mario Land
Super Mario Land
Final Fight
Final Fight
Micro Machines
Micro Machines
Tintin le temple du soleil
Tintin le temple du soleil
Earthworm Jim 2
Earthworm Jim 2
Adventures of Batman and Robin
Adventures of Batman and Robin
Super Mario Kart
Super Mario Kart
Target Renegade (Renegade 2)
Target Renegade (Renegade 2)
NARC (1988)
NARC (1988)
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
Duke Nukem Forever
Duke Nukem Forever
Super Metroid
Super Metroid
METAL SLUG X
METAL SLUG X
Golden Axe II
Golden Axe II
Prince of Persia
Prince of Persia
Lode Runner
Lode Runner
Robocop
Robocop
Dune II Battle for Arrakis
Dune II Battle for Arrakis
Duke Nukem
Duke Nukem
Terminator 2
Terminator 2
Donkey Kong Country
Donkey Kong Country
DUNE le jeu
DUNE le jeu
The Lost Vikings
The Lost Vikings
Resident Evil
Resident Evil
Super Ghouls n Ghosts
Super Ghouls n Ghosts
Super Mario World 2
Super Mario World 2
Dig Dug Arcade
Dig Dug Arcade
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGA
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
Ultima I-The First Age of Darkness
Ultima I-The First Age of Darkness
Mystery House
Mystery House
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
Les chevaliers de Baphomet
Les chevaliers de Baphomet
Baldurs Gate
Baldurs Gate
Microsoft Decathlon
Microsoft Decathlon
Desperado
Desperado
Beneath a Steel Sky
Beneath a Steel Sky
QUACKSHOT
QUACKSHOT
Tomb Raider
Tomb Raider
Half-Life
Half-Life
Manhattan 95
Manhattan 95
Tintin au Tibet
Tintin au Tibet
Flashback The quest for identity
Flashback The quest for identity
Earthworm Jim
Earthworm Jim
Batman return of the Joker
Batman return of the Joker
Spy Hunter Arcade (1983)
Spy Hunter Arcade (1983)
GG Shinobi II - The Silent Fury
GG Shinobi II - The Silent Fury
Batman Gameboy
Batman Gameboy
Gryzor
Gryzor
Super Star Wars
Super Star Wars
Bushido Blade jeu de combat en 3D sur PlayStation
Bushido Blade jeu de combat en 3D sur PlayStation
XENON II Megablast (1990) Image Works
XENON II Megablast (1990) Image Works
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
PROHIBITION (1987) Infogrames
PROHIBITION (1987) Infogrames
Rick Dangerous II
Rick Dangerous II
Les Goonies
Les Goonies
Diablo II
Diablo II
Mr Nutz (1993) Océan
Mr Nutz (1993) Océan
Rick Dangerous
Rick Dangerous
Diablo JDR-action épique
Diablo JDR-action épique
Super Castlevania IV
Super Castlevania IV
Les aventures de Moktar
Les aventures de Moktar
Rainbow Islands
Rainbow Islands
CONAN (1984) Datasoft
CONAN (1984) Datasoft
Teenage Mutant Ninja Turtles
Teenage Mutant Ninja Turtles
Another World
Another World
Castle of illusion Starring Mickey Mouse
Castle of illusion Starring Mickey Mouse
Le mystère XIII
Le mystère XIII
Mystic Defender
Mystic Defender
Toki le tarzan du jeu video
Toki le tarzan du jeu video
Bubsy (Accolade 1993)
Bubsy (Accolade 1993)
Wizards and Warriors X  Fortress of Fear
Wizards and Warriors X Fortress of Fear
PC KID - coup de boule au paléolithique
PC KID - coup de boule au paléolithique
Battletoads
Battletoads
GODS (1991) Renegade
GODS (1991) Renegade
Mad Dog McCree
Mad Dog McCree
Bubble Bobble
Bubble Bobble
Indiana Jones Greatest Adventures
Indiana Jones Greatest Adventures
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Streets of rage hommage à SEGA
Streets of rage hommage à SEGA
I LOVE SKWEEK
I LOVE SKWEEK
Super Mario 64
Super Mario 64

FAQ / REF / CITATIONS

Castlevania Symphony of the Night

Commentaires

Basic Syntax avec Markdown